Visite d’Asakusa

Aujourd’hui je me lève tôt : j’ai rendez-vous avec les autres étudiants Français pour aller visiter le fameux quartier d’Asakusa. Ce quartier est célèbre pour son temple bouddhiste, le Senso-Ji et sa rue commerçante (très touristique) dans laquelle on entre en passant sous une lanterne monumentale. Le style d’Asakusa vaut le détour, puis ce que ce quartier nous plonge en pleine époque d’Edo au beau milieu des gratte-ciels. Ici il y a beaucoup de touristes, mais tout le monde ou presque est japonais. Les rares touristes non asiatiques sont repérables (et repérés) de très loin. Un vieux monsieur japonais nous accompagne (qu’on a gentiment appelé Otto-san, soit Papi en japonais) pendant tout le visite.

En nous rapprochant du temple, nous remarquons qu’un bon nombre de visiteurs n’est pas là seulement pour des questions touristiques mais bien pour des raisons de religion. Le Senso-Ji est un véritable lieu de culte pour les bouddhistes. Il est possible d’y recevoir des prédictions sur son avenir, et également de s’y purifier grâce à des émanations de fumées. « Mais alors, Otto-San, hier nous avons vu un sanctuaire shintoïste : les japonais ils sont plutôt de quelle religion ? » Otto-San se marre un peu, et puis il nous explique qu’au Japon les gens font un peu comme ils veulent. Globalement on croit au deux en même temps au Japon, mais disons que tout ce qui touche aux ancêtres à la famille, aux traditions, etc est associé au Shintoïsme et que les grandes cérémonies sont célébrées dans les temples bouddhistes.

P1090447.JPG

Curieuse je joue le jeu des pratiques au temple. Je tire ma chance pour 100¥ et découvre que toute la chance me sourit. Comme je ne sais pas quoi faire de mon papier et que Otto-San s’est évanoui dans la nature je décide de le nouer à une sorte de présentoir sur lequel il y a beaucoup d’autres petits papiers de bonne fortune. Bon au final il s’est avéré qu’on nouait son papier pour annuler une mauvaise prédiction. Enfin bref dans le coup je me sens complètement à côté de la plaque. Et il est trop tard pour aller détacher mon papier. Je décide donc d’aller me purifier aux encens avant d’entrer dans le temple. Temple vraiment magnifique, avec des décorations du sol au plafond. Au-dessus de ma tête un dragon surveille les visiteurs. Otto-San qui est réapparu nous explique que le style du temple est assez Indien, parce qu’au final le bouddhisme c’est Indien et pas du tout Japonais. La première religion qui est apparue au Japon c’est le shintoïsme.

P1090469.JPG

En quittant le quartier j’achète un gâteau rouge qui semble typique du coin. On en trouve dans presque toutes les boutiques, avec des dizaines de variantes (nature cela ressemble à une galette à base de riz salée, dorée sur une poêle). Bon, oui rouge je me doutais que ça allais piquer. Mais pas à ce point-là. Les yeux qui pleurent et la bouche en feu je me promets d’éviter le rouge pour un moment. Si jamais ça vous arrive de vous faire avoir comme ça, le thé ou le lait annulent efficacement la sensation de brulure. Contrairement à l’eau qui attise le feu au fond de votre gorge !

Retrouvez toutes les photo sur la page Facebook de Jurapon l’Aventure !

Publicités