Shibuya, à ne pas manquer !

Aller à Shibuya c’est vraiment quelque chose à faire quand on va à Tokyo. Pour y être allée j’y suis allée ! Tous les jours même ! L’ELT (espace langue Tokyo) où j’ai eu une préparation pour mon stage en hôtellerie était situé à Harajuku, une partie de Shibuya. Un quartier dans le quartier si vous voulez. Du coup étant si proche de Shibuya (LE quartier des jeunes à la mode) j’y ai fait pas mal de visites !

J’aimerai bien vous faire une liste des choses qu’il faut absolument voir ou non à Shibuya, mais je crois que le mieux c’est encore d’un passer une demi-journée à flâner dans les nombreuses boutiques. Si vous voulez être tranquille, y aller le matin vers 10/11h c’est très bien. Je vous rassure il y a toujours du monde à Shibuya. Pour les extrémistes de la foule, allez-y un vendredi soir vers 18/19h ! C’est la cohue sur les passages piétons. Une cohue bien organisée où personne ne pousse. Eh quand même on est au Japon !

Pour ceux qui n’ont pas le temps d’y passer la journée, vraiment le meilleur moment à Shibuya c’est la tombée de la nuit. Rapidement la faune d’accros du shopping se transforme en bandes de copains venus faire la fête. Une ambiance très sympa se met en place. Le moment est venu pour vous cher visiteur de vous faire quelques amis japonais. Et je vous promets que c’est facile ! Cherchez un HUB, ce sont des cafés irlandais dispersés un peu partout dans la ville. A Shibuya il y en a un vers le Mc Donalds et le Burger King. Attention les HUB sont un peu caché, parce qu’ils sont souvent… au sous-sol des immeubles. Mais une fois que vous rentrerez dans l’un de ces cafés, vous rencontrerez plein de gens, jeunes ou vieux, heureux comme tout de parler avec des visiteurs venus d’ailleurs ! Ça marche à tous les coups, et c’est un très bon moyen pour apprendre plein de choses sur Tokyo.

Vous voulez parler avec des japonais ? Allez dans un Hub !

Vous ne voulez pas de pub irlandais ? Ha mais il n’y a pas de bars japonais ! Seulement des restaurants. Des centaines de restaurants partout partout. Une fois la nuit tombée on ne voit qu’eux avec leurs devantures multicolores. A Shibuya il y en a pour tous les goûts, et franchement testez en un, ça vous coûtera entre 5 et 10€ pour un bon repas. Une mention spéciale toutefois pour le riz au curry japonais et les tempuras (légumes et crevettes frites sur un bol de riz). Deux spécialités vraiment délicieuses à tester ! Les bars à sushis valent aussi la peine, ne vous faites pas avoir en commandant trop parce que mine de rien, les sushis, ça bourre le ventre très vite.

La nuit c’est pas votre truc ? Haha mais Shibuya en journée c’est top aussi ! Si vous voulez ressembler à une japonaise, allez faire un tour au 109 : un immeuble immense uniquement dédié à la mode féminine. Messieurs, un 109 Mens à aussi été ouvert pour vous, en plus il est en face de la sortie du métro alors n’hésitez pas ! Autour du 109 il y a plein de boutiques de vêtements et de chaussures, certaines vous seront d’ailleurs familières comme Bershka, H&M et même un forever 21 de 8 étages…

Au fait, avez-vous déjà entendu parler de Hachiko ? C’est un Akita Inu qui avait pour habitude d’accompagner son maître jusqu’à la station de métro et de l’attendre jusqu’à son retour du travail. Un jour son maître est mort au travail, et le pauvre Hachiko à attendu son retour jusqu’à sa mort. Cette histoire touchante à beaucoup ému les japonais, qui ont fait de Hachiko l’emblème de Shibuya. La station ou il a attendu son maitre pendant presque 10 ans dans les années 1920/1930. Depuis Hachiko inspire les japonais par sa fidélité. D’ailleurs une statue en son honneur a été érigée devant la station de métro de Shibuya. C’est maintenant un repère pour les rendez-vous. Au fait, il y a même eu un film nommé « Hatchi » avec Richard Gere reprenant cette histoire.

Publicités