Je travaille au Japon.

Connaissez-vous « Stupeur et Tremblements » le fameux livre d’Amélie Nothomb sur une employée au Japon ? Quand j’ai dit à mon entourage que j’allais bosser au Japon, on m’a dit de le lire. Je n’ai pas voulu, parce qu’il parait que ça ne se passe pas très bien cette histoire. Je ne voulais pas me faire peur !

Mais alors c’est comment de travailler au Japon ? Et bien je suis stagiaire au Kerama Beach Hotel sur la petite île de Zamami, proche d’Okinawa. Cela fait de moi une employée à tout faire, non rémunérée, mais logée nourrie et chouchoutée. Matin, midi et soir j’enfile ma plus belle chemise à fleurs et je suis serveuse, un peu barmaid, de temps en temps commis en cuisine.  Passées les heures de repas, j’enfile mon jogging et je deviens femme de ménage. Voilà si vous venez au Kerama Beach Hotel, vous pourrez dire « Roxane a nettoyé mes WC ». Et puis si par hasard un client anglophone, ou francophone décide que cet hôtel mérite une visite, en brave petite française je m’occupe des réservations, de la réception, des conseils et des traductions vers le japonais. Oui oui tout ça. Employée polyvalente, voilà ce que je suis.

Est-ce que c’est particulièrement difficile de travailler avec des collègues japonais ? Oui et non. Oui c’est difficile parce que je parle japonais comme un pied, et que les japonais manient l’anglais avec la même aisance que le franponais. Niveau communication c’est nul. Mais contrairement à ce que l’on laisse entendre, les japonais sont des collègues adorables. Tout ce que je dois faire m’est expliqué avec beaucoup de patience et de compréhension (j’en ai bien besoin). Pour chaque tâche, un collègue placé plus haut que moi dans la hiérarchie me montre comment faire. Oui mon patron m’a montré lui-même comment enlever le caca collé sur un WC. Du coup on ne peut pas se tromper : quelle que soit la tâche je sais exactement ce qu’on attend de moi. De plus, l’ambiance de travail est très sympa. Beaucoup de petites attentions rendent la vie agréable. Par exemple nos collègues aiment bien se faire des petits cadeaux à manger. Un jour l’un apporte des donuts pour tout le monde, un autre des gâteaux, parfois c’est le cuisinier qui fait attention à faire un plat que tout le monde aime bien. Bref c’est une ambiance familiale !

Le plus beau dans tout ça, c’est que mes horaires sont un peu spéciaux (début du service à 7h au restaurant, fin de la journée 21h ou plus), mais me permettent d’aller à la plage presque tous les après-midis. Et oui quand les clients sont à la plage, il n’y a plus de travail pour moi, alors j’y vais aussi 🙂

Mais cette expérience n’est sans doute pas un exemple très représentatif de quelqu’un qui travaille au Japon. En effet la mentalité des gens d’Okinawa est bien différente de celle des japonais de Tokyo. On est vraiment dans une ambiance de vacances, et un style des îles. Jusqu’à la musique et les coutumes qui sont différentes ! Souvent j’ai l’impression d’être à Hawaï en version japonaise, ce qui n’est pas pour me déplaire. Sur ce, je vous laisse découvrir quelques photos d’Okinawa !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités