L’étrange business des petits copains au Japon

J’imagine que trouver l’âme sœur est un sujet qui préoccupe à un moment ou un autre, une grande majorité des gens, peu importe leur pays d’origine. En France les personnes qui cherchent l’amour peuvent espérer rencontrer quelqu’un via des amis, le travail, les sorties, etc… Et également grâce aux nombreuses applications de rencontre : Tinder, Once, Adopte un Mec et toutes les autres.

C’est vrai que les histoires de rencontre sur les applications sont parfois franchement croustillantes (lisez cette rubrique elle est fantastique), et apparemment décevantes. Et bien figurez-vous qu’au Japon il est possible de s’éviter bien des conversations ennuyeuses et des rencontres gênantes en louant un petit copain. Oui oui, en louant un petit copain vous m’avez bien lue.

Il existe donc différentes plateformes pour s’acheter un petit copain a travers des offres que l’on peut adapter à ses envies. Il faut compter entre 45 et 50€ de l’heure pour s’offrir un faux petit copain que l’on peut choisir sur photo dans le catalogue en ligne des sites.

rent-a-boyfriend-in-japan

Plutôt copain sexy…

screen-shot-2016-02-06-at-2-06-55-pm

…ou copain réaliste ?

Je suis pour ma part absolument étonnée par l’allure variée des profils proposés. Vous pouvez choisir son âge, mais aussi sa taille, son poids, et même son groupe sanguin. Les petits copains à louer ne ressemblent d’ailleurs pas tous à des mannequins… de quoi avoir l’air authentique de surcroit. L’illusion est parfaite lors du rendez-vous.

Ce qui est très fort, c’est que votre copain à louer pourra alors vous accompagner lors d’une séance de shopping, au karaoké ou dans n’importe quelle promenade que vous aimeriez faire à deux. Pour lui donner la main ou avoir un câlin il faudra mettre le prix parce ce sont des options supplémentaires ! J’hallucine un peu, mais passons…

rent-a-boyfriend-in-japan-2

Le « date » de la gène visiblement pour ce « copain » loué par une présentatrice télé.

Je suis sûre que vous être curieux de savoir comment se présentent concrètement ces sites de location sentimentale, et bien en voici deux (en japonais) :

  • rentalkareshi.com
  • charme-rental.com

Pour ma part je ne me sens pas très attirée par ce genre de prestations, et je pense que je préférerais rester seule plutôt que de louer un faux petit copain. Mais ce phénomène reflète bien certainement un besoin des femmes japonaises de se sentir entourée par quelqu’un de proche. Je ne suis pas psychologue alors ce n’est qu’un avis lancé comme ça ;). Pour aller un peu plus loin sur le sujet je vous invite à regarder cette vidéo (en anglais) qui explique sous un autre angle ce business :

Publicités